Communiqué – Déploiement d’une nouvelle équipe mobile de médiation et d’intervention en addictologie

← Retour aux actualités liées au coronavirus

Une équipe mobile pour l’agglomération orléanaise et le département du Cher

Actions de solidarité face au covid-19

Les associations du secteur social et médico-social innovent et s’adaptent pour aller vers les populations les plus fragiles. Pour faire face à l’épidémie de coronavirus, nous mettons en place une équipe mobile de médiation et d’intervention en addictologie dans l’agglomération orléanaise et le département du Cher.

Depuis plusieurs années, les professionnels de l’APLEAT ACEP accompagnent des personnes consommatrices de substances psychoactives dans leurs parcours de santé. Dans le contexte de la crise sanitaire liée au covid-19 et afin d’intervenir auprès des individus là où ils sont et là où ils en sont, cette nouvelle équipe mobile vient en appui auprès des professionnels et structures accompagnatrices des publics les plus précaires.

👉 L’EMMIA intervient suite à une demande de l’usager, d’un proche ou d’un professionnel sur les lieux de vie et au sein des hébergements sociaux collectifs.

🔎 Lire le communiqué

2020-04-02_CP-Equipe-mobile-médiation-intervention-addictologie

 

📥 Téléchargez le communiqué au format PDF

Pendant le confinement, La Station continue !

← Retour aux actualités liées au coronavirus

👉 Le confinement ne doit pas être un frein pour obtenir un soutien !

🔎 Vous avez – de 23 ans et vous ressentez un manque ?

👂 Des professionnels restent à votre écoute tous les lundis de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h sans rendez-vous pour les jeunes de -23 ans et/ou leur entourage ! ainsi que sur rendez-vous téléphonique au cours de la semaine.

Des professionnels sont à votre écoute pour répondre à vos questions, évaluer et vous soutenir dans vos difficultés : 

  • consommation de drogues
  • jeux vidéo
  • jeux de hasard et d’argent

📞 Contactez-nous au 02.38.62.64.62

E-CASA, l’application qui change vos habitudes de vie

Pour tester l’application et participer au programme de recherche, contactez-nous à e-casa@apleat.com ou au 06.31.15.91.00

Pourquoi participer au projet e-casa ?

  • Améliorer votre santé physique et psychologique
  • Changer vos habitudes
  • En apprendre davantage sur la santé

A qui s’adresse le projet ?

  • A toute personne soucieuse d’améliorer sa santé
  • Que vous ayez une maladie chronique ou une addiction (avec ou sans substance : tabac, alcool, autres drogues, écrans, jeux…), le projet e-casa vous accompagne via une application mobile et une prise en charge personnalisée

Qu’est-ce qu’on trouve sur l’application mobile ?

La plateforme propose des modules sur sa relation à l’alcool, au tabac, à l’activité physique, au sommeil, au stress, à l’alimentation, aux relations sociales et professionnelles, à sa sexualité.

Les informations renseignées sont collectées via des questionnaires, elles permettent de vous lancer des défis et de suivre votre progression pour gagner en vitalité.

Pour tester l’application, contactez-nous !

Tél : 06.31.15.91.00
Mail : e-casa@apleat.com

Elodie et Rose répondront à vos questions. Afin d’évaluer si vous pouvez faire partie du projet de recherche, il est nécessaire de répondre à quelques questions : vous pouvez remplir le questionnaire en cliquant ici.

Disponible sur les stores

Vous êtes curieux/se et souhaitez voir l’application avant de nous contacter ? C’est par ici :

Partenariats

  • Projet en collaboration avec les CPTS du Loiret; 
  • soutenu par l’ARS Centre Val de Loire et le Ministère des Solidarités et de la Santé, dans le cadre de l’appel à projet « accompagnement à l’autonomie en santé ».
  • développé en partenariat avec les associations de patients Vie Libre et France Assos Santé Centre-Val de Loire, le CHR d’Orléans, l’Université de Paris Nanterre et le GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences.
  • Application développée par Game In Society

Supports de communication en téléchargement

INFOS Covid-19 – Attestation et justificatif de déplacement pour les professionnels du secteur SMS

← Retour aux actualités liées au coronavirus

Attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel (format PDF et numérique)

Depuis le 17 mars 2020 et dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19 les déplacements sont réglementés par le décret du 16 mars 2020.

Les services d’accueil, d’écoute de nos services addictologie, prévention et gens du voyage restent ouverts via notamment des permanences téléphonique, retrouvez toutes les informations sur la continuité des activités de l’APLEAT ACEP.

Par ailleurs, un maintien d’un accueil individuel pour la distribution de matériel et l’accès à l’hygiène est assuré par les équipes de nos CAARUD, ainsi qu’un maintien de la continuité des traitements de substitution délivrés par le CSAPA, sur rendez-vous en contactant au préalable les équipes des structures à Orléans et Bourges. 

Pour télécharger les déclarations disponibles, cliquez sur les liens ci-dessous :

Ces déclarations peuvent être rédigée sur papier libre. Retrouvez toutes les informations et formats des documents (.docx, .txt) sur le site du ministère de l’intérieur (https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-derogatoire-et-justificatif-de-deplacement-professionnel)

 

INFOS Covid-19 – Continuité de nos activités addictologie, prévention, gens du voyage

← Retour aux actualités liées au coronavirus

Adaptation de nos conditions d’accueil

mise à jour 30 octobre 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, les conditions d’accueil de nos établissements sont perturbées.

  • Les accueils collectifs et activités collectives sont temporairement suspendues.
  • Une permanence téléphonique est mise en place dans chaque établissement.

Retrouvez ci-dessous toutes les informations par établissement :

Addictologie

  • Les accueils collectifs et activités collectives sont temporairement suspendues.
  • Une permanence téléphonique est mise en place dans chaque établissement.
  • Afin de maintenir le lien avec les personnes accompagnées, les professionnels des CSAPA et des CAARUD effectuent un suivi téléphonique.
  • La venue au CSAPA et CAARUD est possible pour les situations le nécessitant (motif “Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et l’achat de médicaments”) et seulement sur rendez-vous.

Voici les informations complémentaires pour chaque établissement :

  • CAARUD
    Le CAARUD assure le suivi et la délivrance de matériels de réduction des risques et dommages via l’Equipe mobile et, selon les situations, au CAARUD.
    Contactez l’équipe pour connaitre les modalités.

    • le 108 à Bourges, dans le Cher (18)
      Tél : 06.40.60.18.69
    • Sacados à Orléans, dans le Loiret (45)
      Tél : 06.72.11.54.32
  • CSAPA Ambulatoire
    Le CSAPA assure le suivi et la continuité des traitements de substitution via des rendez-vous à distance ou au csapa, selon les situations.
    Contactez- l’équipe pour connaitre les modalités.
    • CAET à Bourges, dans le Cher (18)
      Tél : 02.48.70.60.33
    • Sainte anne à Orléans, dans le Loiret (45)
      Tél : 02.38.62.64.62
    • La Station (- 23 ans) à Orléans, dans le Loiret (45)
      Tél : 02.38.42.22.01
      Horaires modifiés : 14h – 17h 
  • Service de prévention PISTES
    Les professionnels assurent la continuité des programmes de prévention selon les modalités des établissements scolaires partenaires. Pour tous besoins, appelez le chef de service Nicolas Baujard, 06.73.88.96.57
  • CSAPA résidentiel
    • Les admissions sont maintenues.
    • Les activités collectives extérieures à l’association sont temporairement suspendues.
    • Les résidant(e)s sont soumis au respect des règles en vigueur pour les sorties.
    • Les temps d’accompagnement et d’activités sont adaptés aux besoins individuels.

Prévention spécialisée

  • Service de prévention spécialisée à Bourges (18)
    • Les accueils collectifs et activités collectives sont temporairement suspendues.
    • Une permanence téléphonique est mise en place sur les horaires de fonctionnement habituels
    • Le travail de rue est maintenue par l’équipe plusieurs jours par semaine
    • La venue au Service de prévention est possible pour les situations le nécessitant (motif “Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et l’achat de médicaments”) et seulement sur rendez-vous.Contactez l’équipe pour connaitre les modalités
      Tél : 06.83.45.69.50
  • PAEJ à Sancoins (18)
    • Les accueils collectifs et activités collectives sont temporairement suspendues.
    • Une permanence téléphonique est mise en place sur les horaires de fonctionnement habituels
    • La venue au PAEJ est possible pour les situations le nécessitant (motif “Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et l’achat de médicaments”) et seulement sur rendez-vous.Contactez l’équipe pour connaitre les modalités
      Tél : 06.83.45.87.47
  • Plateforme de repérage et de remobilisation Cher Sud et Est
    • Continuité de l’intégration au dispositif
    • Les maraudes sont maintenues.
    • Un suivi téléphonique est mis en place.
  • L’équipe est joignable au 07.79.64.49.01

Gens du voyage

  • Les accueils collectifs et activités collectives sont temporairement suspendues.
  • Une permanence téléphonique est mise en place dans chaque établissement.
  • Le courrier est réexpédié ou délivré sur rendez-vous seulement
  • L’unité mobile circulera sur les 2 départements (18 et 41) pour effectuer des permanences sur les aires d’accueil
  • Cher Tsiganes à Bourges (18)
    Tél : 02.48.21.34.07
  • Tsiganes 41 à Romorantin (41)
    Tél : 02.54.83.93.88

Pour suivre nos actualités au quotidien, suivez-nous : 

Egalité de rémunération entre les femmes et les hommes et obligations des employeurs

Selon La loi « pour la Liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018, et depuis la décision de novembre 2019, toutes les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier leur Index de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, chaque année au 1er mars.

Malgré la consécration du principe d’une égalité de rémunération pour un travail de valeur égale entre les hommes et les femmes en 1973, il demeure 9% d’écarts de salaire injustifiés entre les femmes et les hommes. Face à cette situation, il a été décidé de passer d’une obligation de moyen à une obligation de résultat et l’Index de l’égalité professionnelle a été créé.

Toutes les entreprises d’au moins 50 salariés ont désormais l’obligation de calculer et de publier leur Index de l’égalité professionnelle chaque année et au plus tard le 1er mars.

Comment est calculé cet index ? 

Cet Index se calcule sur 100 points sur la base de 4 à 5 indicateurs selon que l’entreprise ait moi Comment est calculé cet index ? ns ou plus de 250 salariés (D. 1142-2 et D. 1142-2-1 C. trav.) à savoir :

  • l’écart de rémunération femmes-hommes : 0 à 40 points,
  • l’écart de répartition des augmentations individuelles : 0 à 20 points pour les entreprises de plus de 250 salariés, 0 à 35 points pour celles de 50 à 249,
  • le pourcentage de salariées augmentées au retour de congé de maternité : 0 à 15 points,
  • la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 0 à 10 points

Les différents indicateurs sont calculés à partir des données de la période de référence annuelle que l’employeur a choisie. Cette période de référence, de 12 mois consécutifs, est celle qui précède l’année de publication : elle doit donc nécessairement s’achever au plus tard le 31 décembre 2019 pour un Index publié en 2020.
 
Les entreprises ayant un Index inférieur à 75 points devront mettre en place sans attendre des mesures de correction pour atteindre le niveau de 75 points dans un délai de 3 ans.

Une fois calculé, l’Index – quel que soit le nombre de points obtenus – doit être publié sur le site internet de l’entreprise.

Vous trouverez ci-dessous, la publication de l’index de l’égalité professionnelle 2019 de l’APLEAT-ACEP.

Seuls deux indicateurs sont calculables sur les 4 indicateurs au total.

La note de notre association est de 49/50 pour l’année 2019.

Source : https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/la-remuneration/article/l-egalite-de-remuneration-entre-les-femmes-et-les-hommes-et-les-obligations-des-374533

Programme de soutien aux familles et à la parentalité – première édition (2020)

Programme de soutien aux familles et à la parentalité – première édition (2020)

Le programme de Soutien aux familles et à la Parentalité, ce sont : 

  • 14 ateliers hebdomadaires gratuits
  • tous les jeudis de 17h45 à 20h15
  • de mars à juin 2020
  • à Orléans

Rappel des objectifs :

  • renforcer les compétences parentales
  • améliorer le comportement et les compétences psychosociales* des enfants

Déroulé du programme

Le programme se déroule avec plusieurs familles lors de 14 sessions de deux heures. La première est une séance commune entre parents et enfants. La seconde est séparée. Les ateliers sont animés par des professionnels de l’APLEAT-ACEP.

Pour les parents, les thèmes des séances sont notamment : la communication, la bienveillance, la définition de limite, les relations dans la famille.

Pour les enfants, les thèmes sont la communication, l’affirmation de soi, savoir gérer son stress et ses émotions, et la capacité à résister aux pressions.

Les séances intègrent des échanges, des exercices pratiques et des points théoriques. Des activités à la maison sont également demandées. C’est un programme éducatif et non une thérapie. Le programme ne cherche pas à faire rentrer les participants dans une norme mais à valoriser les compétences et les savoirs de chacun.

Les outils de communication

Plus de renseignements

Contactez Nicolas BAUJARD, Chef de service du service Jeunesse
Tél : 06 73 88 96 57
Mail : nicolas.baujard@apleat.com

Offres d’emploi – Décembre 2019

Des postes sont à pourvoir à l’APLEAT ACEP :

 

Développement des Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) dans les départements du Loiret et du Cher

La Promotion de la santé à l’école : un enjeu de santé publique

L’adolescence est une période d’expérimentation en général, et de rencontre avec les substances psychoactives, notamment le tabac, l’alcool et le cannabis. Les niveaux de consommation des produits psychoactifs chez les jeunes sont préoccupants en France. A 17 ans, 25% des adolescents fument chaque jour. L’âge moyen du passage à un tabagisme quotidien est 15 ans. 44% déclarent une alcoolisation ponctuelle importante (API) (consommation d’au moins 5 verres d’alcool en une seule occasion) dans le dernier mois, et 16,4% des API répétées au moins 3 fois dans le mois. 7,2% sont consommateurs réguliers de cannabis (au moins 10 usages dans le mois)1.

Un des enjeux majeurs est de repérer précocement les jeunes en difficulté pour prévenir l’installation dans des usages de produits ou des pratiques sans produits (jeux, écrans…) problématiques et favoriser l’orientation vers une prise en charge adaptée si besoin.

Il est important d’agir auprès de l’entourage des jeunes, en première ligne pour repérer d’éventuelles difficultés, et en particulier le milieu éducatif, et de fournir à l’entourage des clés de compréhension et des outils pour être plus à l’aise pour aborder ces questions et favoriser le lien vers les ressources et dispositifs d’aide existants, comme les CJC.

Une convention pour favoriser l’orientation des jeunes en difficultés

Ainsi l’APLEAT-ACEP, lance une campagne de conventionnement auprès des établissements scolaires du Loiret et du Cher. Ces conventions permettront de systématiser les échanges et les liens entre l’équipe de la CJC référente et l’équipe éducative et ainsi favoriser l’orientation des jeunes en difficultés avec une consommation de substances ou une pratique, voire leurs proches.

Qu’est-ce qu’une CJC ?

La CJC est lieu pour parler et faire le point sur ses consommations ou celles de ses proches, avec des professionnels des addictions et de l’adolescence.

 

Voici quelques actions menées dans le cadre de partenariat avec les établissements scolaires :

  • Mise en place de programmes validés de prévention des addictions
  • La formation du personnel, notamment des conseillers principaux d’éducation (CPE) et des infirmiers de l’éducation nationale, au repérage précoce, aux modalités d’une intervention brève et à l’entretien motivationnel ;
  • L’information des parents d’élèves sur les dispositifs de prévention ;
  • L’orientation pour les jeunes repérés à risque vers la consultation jeunes consommateurs (CJC).

Pour plus d’informations

Source : Enquête ESCAPAD 2017 de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), données en ligne à l’adresse : https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxssy2.pdf

L’Agence régionale de santé Centre-Val de Loire lance une campagne d’information de prévention de l’infarctus du myocarde

L’amélioration du délai de prise en charge des infarctus du myocarde constitue une priorité du Projet régional de santé 2018-2022.

Afin d’augmenter la connaissance des symptômes de l’infarctus du myocarde pour la population, en particulier chez les femmes (quand une femme ne se sent pas bien et présente un symptôme d’infarctus, son entourage met en moyenne 1 heure de plus que pour un homme avant d’appeler le 15) et de faire comprendre que les personnes qui composent le 15 dans ce cas sont prises en charge plus efficacement, l’ARS Centre-Val de Loire a produit plusieurs supports d’information :

  • un spot vidéo de 40 secondes

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’ARS Centre-Val de Loire