Développement des Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) dans les départements du Loiret et du Cher

La Promotion de la santé à l’école : un enjeu de santé publique

L’adolescence est une période d’expérimentation en général, et de rencontre avec les substances psychoactives, notamment le tabac, l’alcool et le cannabis. Les niveaux de consommation des produits psychoactifs chez les jeunes sont préoccupants en France. A 17 ans, 25% des adolescents fument chaque jour. L’âge moyen du passage à un tabagisme quotidien est 15 ans. 44% déclarent une alcoolisation ponctuelle importante (API) (consommation d’au moins 5 verres d’alcool en une seule occasion) dans le dernier mois, et 16,4% des API répétées au moins 3 fois dans le mois. 7,2% sont consommateurs réguliers de cannabis (au moins 10 usages dans le mois)1.

Un des enjeux majeurs est de repérer précocement les jeunes en difficulté pour prévenir l’installation dans des usages de produits ou des pratiques sans produits (jeux, écrans…) problématiques et favoriser l’orientation vers une prise en charge adaptée si besoin.

Il est important d’agir auprès de l’entourage des jeunes, en première ligne pour repérer d’éventuelles difficultés, et en particulier le milieu éducatif, et de fournir à l’entourage des clés de compréhension et des outils pour être plus à l’aise pour aborder ces questions et favoriser le lien vers les ressources et dispositifs d’aide existants, comme les CJC.

Une convention pour favoriser l’orientation des jeunes en difficultés

Ainsi l’APLEAT-ACEP, lance une campagne de conventionnement auprès des établissements scolaires du Loiret et du Cher. Ces conventions permettront de systématiser les échanges et les liens entre l’équipe de la CJC référente et l’équipe éducative et ainsi favoriser l’orientation des jeunes en difficultés avec une consommation de substances ou une pratique, voire leurs proches.

Qu’est-ce qu’une CJC ?

La CJC est lieu pour parler et faire le point sur ses consommations ou celles de ses proches, avec des professionnels des addictions et de l’adolescence.

 

Voici quelques actions menées dans le cadre de partenariat avec les établissements scolaires :

  • Mise en place de programmes validés de prévention des addictions
  • La formation du personnel, notamment des conseillers principaux d’éducation (CPE) et des infirmiers de l’éducation nationale, au repérage précoce, aux modalités d’une intervention brève et à l’entretien motivationnel ;
  • L’information des parents d’élèves sur les dispositifs de prévention ;
  • L’orientation pour les jeunes repérés à risque vers la consultation jeunes consommateurs (CJC).

Pour plus d’informations

Source : Enquête ESCAPAD 2017 de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), données en ligne à l’adresse : https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxssy2.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 1 =